Sylviculture

Lorsqu'il croise le garde forestier, le promeneur bruxellois lui souhaite souvent "bonne promenade" en considérant souvent son travail comme limité à la surveillance et la police de la forêt. Fort heureusement, notre travail se trouve bien plus diversifié que ça : planification des plantations et des travaux de suivi de celles-ci et gestion du futur peuplement, surveillance sanitaire des peuplements forestiers, inventaires forestiers, martelages, travaux de placement, d'entretien et de remplacement du mobilier forestier, gestion et entretien des voiries forestières, appui technique à la recherche scientifique, mise à jour des archives du triage, suivi de la faune, visites guidées et accueil d'écoles, police et surveillance de la forêt. Cette liste non-exhaustive de nos tâches donne une idée de la variété de notre travail en tenant compte également de la charge administrative que demande chacune de ces missions. Hé oui, le garde forestier travaille parfois dans son bureau.
Triage, martelage, kesako? Pas d'inquiétude : Au fil des articles que je présenterai dans ces pages, le mystère sera levé sur notre vocabulaire.


LEXIQUE : Chaque mot signalé dans les articles par une astérisque sera expliqué ici. Ils seront munis au fur et à mesure de liens actifs renvoyant le lecteur à l'article qui en fait mention. (Source complémentaire : Petit Dictionnaire du Forestier - cfr bibliographie)

Abroutissement : Action ou dégât provoqué par des animaux qui broutent les feuilles et les bourgeons des essences* ligneuses*. L'abroutissement provoque le développement de fourches et ralentit la croissance de l'arbre. Répété, il nuit sévèrement au développement de l'arbre.
Abrouti : Se dit des plants ou des pousses victimes de l'abroutissement.
Adjudicataire : Acheteur d'une coupe* de bois lors des adjudications*.
Adjudication : Vente publique de bois.
Adjudication au rabais : Vente par laquelle un crieur diminue, par tranches successives, le prix d'un lot dont la valeur a été estimée au préalable ; le lot sera adjugé au premier acheteur criant "Prends!"
Adjudication aux enchères : Vente par laquelle on augmente, par enchères successives, une mise à prix inférieure à la valeur du lot mis en vente.
Adjudication pas soumission cachetée : Lorsqu'un lot n'a pas obtenu d'offre satisfaisante lors de la vente, il est remis en vente ultérieurement dans le bureau du Receveur des Domaines* auquel les candidats présenteront une enveloppe cachetée dans laquelle se trouve leur offre; l'acheteur présentant l'offre la plus satisfaisante remportera l'adjudication.
Aménagement forestier, ou plan de gestion : Document fixant les objectifs pour une forêt et une durée déterminée, et définissant les moyens à mettre en oeuvre pour parvenir.
Blanchi, ou "flachure" : Trace laissée dans l'écorce des arbres désignés à être abattus. Visible de loin, elle permettra au bûcheron de reconnaître ces bois.
ChablisArbre victime d'accident ou d'aléas climatiques; sa valeur commerciale peut être fortement dépréciée.
Coupe : Subdivision administrative du triage correspondant à une unité de gestion. En région bruxelloise, chaque triage est divisé en huit coupes, elles-mêmes parfois divisées en parcelles. Le mot coupe désigne également une parcelle en exploitation.
Coupe à blanc, ou coupe étoc : Coupe destinée à exploiter tous les arbres d'une parcelle dans le but d'installer ou régénérer une futaie régulière.
Coupes progressives : Succession de coupes sur une même parcelle destinées à permettre l'installation d'une régénération naturelle.
Eclaircie : Opération consistant à laisser progressivement de la place aux arbres d'avenir tout au long de la vie du peuplement.
Ecoduc : Aussi dénommé "éco-pont" ou "pont à faune", il s'agit d'un pont permettant la traversée de la faune au dessus de grands axes de communication, telles que routes nationales, autoroutes ou voies de chemins de fer.
Essence forestière : Espèce d'arbre susceptible de croître en forêt. On distingue les essences résineuses ou feuillues, arborescentes ou arbustive.
Essence héliophile : Essence exigeant la pleine lumière des le jeune âge.
Essence sciaphile : Essence supportant un ombrage durant son développement.
Futaie : Peuplement forestier constituée d'arbres de plein pied issus de semis* ou de plantation.
Futaie régulière : Peuplement forestier constituées d'arbres ayant tous le même âge.
Futaie régulière pure : Peuplement forestier constitué d'arbres de même âge et de même essence. Une futaie régulière peut être feuillue ou résineuse.
Futaie irrégulière : Peuplement constitué d'arbres d'essences et d'âges différents. Une futaie irrégulière peut être feuillue, résineuse ou mixte.
Griffe forestière, ou rainette : Outils servant à graver des indications dans l'écorce des arbres lors de travaux de gestion ou lors du martelage.
Ligneux : Adjectif désignant une essence ou espèce végétale contenant de la lignine constituant le bois, en oppositions aux espèces végétales herbacées.
Martelage : Opération consistant à marquer les arbres qui constitueront les lots mis en vente et qui seront exploités l'année qui suivra.
Marteau forestier : Outil de martelage, constitué d'une hachette et d'un marteau portant le sceau royal.
Mètre ruban : Outil de martelage ou d'inventaire forestier servant à mesurer les circonférences des arbres. Ils sont habituellement de 3 ou 5 mètres et permettent également une lecture de la mesure des diamètres.
Pied à coulisse : Outil de martelage ou d'inventaire forestier servant à mesurer les diamètres des arbres. Souvent erronément nommé "compas forestier".
Receveur des Domaines : Fonctionnaire charger de percevoir les rentrées financières relevant des taxes, amendes et ventes publiques au profit de la région ou de l'état.
Révolution : Temps écoulé entre la plantation d'un peuplement et l'exploitation finale. En région bruxelloise, la révolution est fixée à 150 ans pour le hêtre et à 300 ans pour les chênes indigènes.
Rotation : Temps écoulé entre deux passages en éclaircie au sein de la même unité de gestion. En région bruxelloise, les rotations sont fixées à 8 ans. Il est toutefois possible, dans certains cas, de prévoir des passages à mi-rotation.
Rouanne : Outil de martelage servant à numéroter les arbres qui constituent les lots de vente.



DÉCOUPAGE ADMINISTRATIF DE LA FORÊT

En Belgique, la gestion forestière est une matière régionalisée. Chaque région est divisée en cantonnements forestiers à la direction desquels se trouve un ingénieur agronome des Eaux et Forêt. Chaque cantonnement est divisé en brigades dirigées par un chef de brigade. Chaque brigade est divisée en triages, le triage étant la partie de forêt placée sous la responsabilité d'un garde forestier. Le chef de brigade est en charge de son propre triage et contrôle également les triages des gardes de sa brigade. Enfin, chaque triage est divisé en unités de gestion appelées coupes*. lorsque ces dernières recouvrent une grande surface, elles sont encore subdivisées en parcelles.
La région bruxelloise forme un cantonnement à elle-seule : le cantonnement de Bruxelles, portant aujourd'hui le nom de "Sous-direction Forêt et Nature" dans l'organigramme de Bruxelles Environnement. Il contient deux brigades pour la forêt de Soignes, et une brigade pour les bois périphériques. En forêt de Soignes, chaque brigade est divisée en quatre triages de 200 ha en moyenne :

  • 1ère brigade :
- Triage de Boendael, sur Uccle et Watermael-Boitsfort
- Triage des Bonniers, sur Watermael-Boitsfort
- Triage de l'Infante, sur Uccle
- Triage de St-Hubert, sur Uccle
  • 2e brigade :
- Triage de Rouge-Cloître, sur Auderghem et Woluwé-St-Pierre
- Triage de Trois Fontaines, sur Auderghem et Watermael-Boitsfort
- Triage du Coin du Balais, sur Watermael-Boitsfort
- Triage de Bonne Odeur, sur Watermael-Boitsfort

Huit gardes forestiers, donc, pour gérer les 1640 ha de la partie bruxelloise de la forêt de Soignes. Chaque triage est divisé en huit coupes.
  • 3e brigade :
- Bois de Verrewinkel et chapelle Hauwaert, sur Uccle
- Bois de Buysdelle et de Perck, sur Uccle
- Réserve naturelle de Kinsendael, sur Uccle
- Bois du Laerbeek, sur Jette
- Bois de Dieleghem, sur Jette
- Réserve naturelle du Poelbos, sur Jette.