16 mars 2013

"On ne peut rien faire ici !" #1

Je l'ai évoqué dans le chapitre sur la fonction récréative : Je viendrai régulièrement expliquer, par le biais de développement des différents articles du "Code du Promeneur", les enjeux de la fonction récréative de la forêt de Soignes, et les raisons de la réglementation qui y est appliquée.


#1 : Respectez l'affectation des chemins
Ce premier article m'a été inspiré par la rencontre, un soir, d'un groupe d'une dizaine de vététistes dans le sentier de la Source Laineuse.

Or les sentiers sont interdits aux cyclistes...



Sentier des Maianthèmes
Première brigade
Triage de Boendael

Le première motif d'interdiction auquel on pense est la cohabitation entre cyclistes sportifs et promeneurs à pieds tant il est vrai que les incidents sont légions. Et la réaction des cyclistes croisés ce soir là ne s'est pas faite attendre : "Il n'y a pas de promeneurs à cette heure! Qui dérange-t-on?"
Seulement voilà : Au delà du fait que certains promeneurs ou joggeurs fréquentent bel et bien ces sentiers tard dans la journée, après leurs heures de travail ou même de nuit, la principale motivation de cette interdiction tient du fait que ces voiries n'ont pas été aménagées par un revêtement leur permettant de supporter la pression des vélos. La faible surface de contact du pneu d'un vélo implique une telle pression au cm² que les passages répétés de cyclistes provoquent érosion, ornières, bourbiers, etc. Ces dégâts, aggravés par la structure-même des pneus des VTT, finissent par rendre le sentier impraticable. Cela entraîne également un élargissement de ces voiries par les contournements qu'opèrent alors piétons et cyclistes pour éviter ces bourbiers.





Une autre raison est le comportement excessif de certains vététistes dans la pratique de leur sport. Pratique qui les pousse à profiter de la moindre bosse, du moindre talus et parfois même du lit des ruisseaux bordant nombres de ces sentiers. Et là encore, les dégâts sont importants, comme peuvent en témoigner ces photos montrant l'effet de passages de vététistes sur un talus bordant un sentier ou l'orniérage provoqué sur un autre tronçon du même sentier. Quant aux ruisseaux qui longent certains de ces sentiers, ils représentent des sites de reproduction d'espèces rares et protégées telles que les tritons ou la salamandre tachetée, particulièrement sensible à la perturbation de son milieu.

Sentier et ruisseau du Vuylbeek - Première brigade - Triage de l'Infante
Sentier du Vuylbeek - Première brigade - Triage des Bonniers 





Et que dire de cette photo-ci? Lorsque j'ai fait réaliser ces quelques marches, elles occupaient la totalité de la largeur du sentier et étaient bordées de végétation. Les passages répétés de cyclistes sur les côtés des marches ont considérablement marqué le terrain :

Sentier du Vuylbeek - Première brigade - Triage des Bonniers

Une alternative s'offre aux vététistes en quête de terrains techniques et exigeants : 27km de piste prévus pour leur activité, une boucle de sentiers au relief attrayant. Un  autre lien intéressant à consulter pour chacune de vos activités en forêt de Soignes : la Plateforme Forêt de Soignes.

Gardez à l'esprit que quelque soit votre activité en forêt, l'impact que celle-ci peut avoir n'est pas à appréhender à l'échelle de l'individu : Vous, vous n'aurez jamais qu'un impact relativement modéré (quoique sous-estimé). Mais cet impact doit être évalué à l'échelle de la fréquentation de la forêt. Nous verrons bientôt les résultats éloquents d'une enquête réalisée durant l'année 2011 sur la fréquentation du public en forêt de Soignes.
A bientôt, donc.